↩ Return to Gallery / Retourner à la galerie

L’œuvre d’une étudiante de Delta à propos de Komagata Maru remporte gros au concours national Passages Canada

Name/Nom: | Votes: 0 Vote Now! / Vote ici!

Thank you for your vote! You will be able to vote again in 24 hours. Tell your friends who you voted for—share this photo on Facebook or Twitter!
Merci d’avoir voté!  Tu pourras voter de nouveau dans 24 heures. Fait connaître ton vote à tes amis : partage cette photo sur Facebook ou sur Twitter!

Link/Lien

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE                                                                                                       

L’œuvre d’une étudiante de Delta à propos de Komagata Maru remporte gros au concours national Passages Canada.

DELTA, C.-B., 30 mai 2014 – Une étudiante de l’école secondaire Delta a été sélectionnée comme gagnante nationale du concours J’écris et de crée ! de Passages Canada. En cette deuxième année d’existence, le concours a reçu plus de 400 soumissions d’étudiants de la 1re à la 12e année.

Emily Lieuwen, une étudiante de 12e année, a remporté le prix dans la catégorie du cycle supérieur avec son œuvre Letters from Then and Now: Changing Multiculturalism. L’œuvre d’Emily compare l’expérience de l’immigration canadienne au début du siècle à celle des temps présents. Prenant le 100e anniversaire de l’incident de Komagata Maru comme point de départ, elle écrit une lettre à sa famille du point de vue de l’un des passagers du bateau à vapeur lors du voyage damné de 1914 à partir de l’Inde, ainsi qu’une autre du point de vue d’un nouvel immigrant provenant de l’Inde en 2014. Emily est l’un de deux gagnants nationaux en provenance de la Colombie-Britannique cette année.

« Au travers de ces œuvres, nous voyons une nouvelle génération d’artistes et de conteurs canadiens qui redéfinissent les questions cruciales de citoyenneté et d’identité », affirme Anthony Wilson-Smith, président d’Historica Canada. « Les résultats sont impressionnants, non seulement au niveau de la créativité, mais aussi dans l’élargissement de la discussion, quant à savoir comment nous, en tant que Canadiens, nous définissons. »

Maintenant au cours de sa deuxième édition, le concours J’écris et je crée ! de Passages Canada encourage les élèves de la 1re à la 12e année de partout au Canada à explorer les notions d’immigration, d’identité et de racisme, en utilisant l’art et l’écriture. Les œuvres ont été évaluées par un jury composé de membres estimés de Passages Canada, de l’Encyclopédie canadienne et de Citoyenneté et Immigration Canada.

Les bénévoles de Passages Canada, une initiative de narration d’histoires de Historica Canada, racontent leurs expériences personnelles d’identité culturelle et de patrimoine en ligne, dans les Archives des témoignages, ainsi qu’en personne dans les écoles et groupes communautaires. Depuis 2002, plus de 1 000 orateurs ont dialogué avec plus de 250 000 jeunes et adultes à propos de la riche diversité du Canada. Passages Canada est généreusement appuyé par Citoyenneté et Immigration Canada et par le Groupe Banque TD.

Historia Canada est le plus grand organisme indépendant voué à l’histoire et à la citoyenneté canadiennes. Son mandat consiste à former des citoyens actifs et informés grâce à une connaissance et à une appréciation accrues de l’histoire et du patrimoine du Canada, ainsi qu’au témoignage des Canadiens.

-30-

Pour plus de renseignements :

Calina Ellwand, Coordinatrice du programme

t. 1.866.701.1867 poste 392

cellwand@HistoricaCanada.ca

 

Fadia Otariste, Agente des communications

t. 1.866.701.1867 poste 259

fotariste@HistoricaCanada.ca

 

Extrait du texte gagnant d’Emily Lieuwen, 12e année, dans la catégorie écriture, cycle supérieur:

This was then:

July 23, 1914

Dear Mother,

I write this with a heavy heart. It seems you will be seeing me soon enough and that there was no need for a tearful goodbye. For two months I have sat on this ship, the Komagata Maru, while men from a strange land, that I have yet to see for myself, decide my fate. Mother, you spoke so highly of this country. Its name, Canada, brought so many miraculous images to mind, most of all was the freedom it was supposed to bring not only me, but also the rest of our family. However, it appears this country is no different from any of the others when it comes to accepting those with differences, whether it be skin colour or religion. Hardly any news reaches us as we float in the middle of the harbor. Any news I do receive comes from the whispers I overhear between other passengers, but the truth is, no one knows what our fate will be. We are all in the dark, figuratively and often quite literally.

[…]

This is now:

March 23, 2014

Dear Grandmother,

[…]

As for me, school has been challenging, but not as horrible as I had expected. I was happy to see that I was not the only Indian boy in my class although the others seem more ‘whitewashed’ than I am. One of them has never even eaten a samosa before! Grandma, I know you worried about us fitting in in Canada and I would be lying if I said there was no difference between us and the other people in our neighborhood. However, the thing is, most people here seem very accepting of our differences. Mom doesn’t get stared at for wearing her sari to the grocery store even if she is the only one wearing one. A girl at school the other day was fascinated to learn about our religion as she’d never met a Buddhist before. It seems Canada is a place of acceptance. There are people from all over the world here and it seems like, no matter where you come from, you are accepted. Obviously it isn’t perfect, even I have had a few racist comments thrown at me on the playground, but overall I love it here. I hope one day you can come experience this land of opportunity for yourself.

With love,

Your grandson