Clément Ndiaye

Pays d'origine:

Sénégal

Thèmes:

Histoire des Noirs/Patrimoine africain

Photos:

    Browse while you listen: images with relate to audio

lire la vidéo

Biographie

Je suis directeur régional pour la formation et le développement des spécialistes hypothécaires mobiles à la banque TD. Je fais partie d'un comité au sein de la banque TD qui fait la promotion de la diversité culturelle de notre pays. Tout au long de l'année, on organise des activités de sensibilisation pour les employés ainsi que les collectivités locales et aussi des activités de développement professionnel.

Je viens du Sénégal. Je suis francophone et j'ai commencé à parler anglais quand j'ai déménagé à Montreal en 2004.

Histoire

GARDER SA CULTURE VIVANTE

Ma culture sénégalaise, elle est en moi. Je suis, dans ma définition, probablement, en tant que Clément et je suis Sénégalais fondamentalement. Ma culture, la façon dont elle se matérialise dans ma vie de tous les jours, déjà avec le langage, parce qu’avec mes sœurs, je parle aussi bien français et anglais ou bien le wolof, qui est la langue national au Sénégal. Dans l'alimentation aussi. J'adore les plats sénégalais qui me rappellent mon enfance, finalement, et les années que j'ai passées au Sénégal. Je vais très souvent rendre visite à mes parents, aussi, qui sont toujours au Sénégal, au moins une fois par année. Et aussi, j'ai des cercles d'amis qui sont là, qui viennent du Sénégal et l'on a la chance souvent d’échanger, de manger ensemble, de faire du sport ensemble. Et c'est ce qui me permet de garder cette « sénégalité » en fait, ici au Canada.

-------

KEEPING ONE’S CULTURE ALIVE

My Senegalese culture is inside of me. In my definition of myself, I am Clément and I am fundamentally Senegalese. The way my culture manifests itself in my day-to-day life is through language. With my sisters I speak French, English, just as well as Wolof, which is the national dialect in Senegal. In terms of food, too. I love Senegalese dishes that remind me of my childhood and the years I spent in Senegal. I often go to visit my parents who still live in Senegal at least once a year. I also have a circle of friends who are also from Senegal and we often get together to chat, to eat together, to play sports together. And this is what allows me to keep my “Senegality” here in Canada.