Fabrice Yoboua

Country of Origin:

Canada

Themes:

Identity & Heritage

Photos:

    Browse while you listen: images with relate to audio

play video

Bio

Fabrice Yoboua était né à Toronto. Son père a immigré au Canada de la Côte d'Ivoire et sa mère a immigré d'Haïti. Fabrice a récemment obtenu sa maîtrise en biochimie à l'Université de Montréal. Il enseigne les sciences aux jeunes des milieux défavorisés grâce à l'initiative 80, ruelle de l’Avenir à Montréal.

-------

Fabrice Yoboua was born in Toronto. His father immigrated to Canada from the Ivory Coast and his mother immigrated from Haiti. Fabrice recently completed his Master’s degree in biochemistry at the University of Montreal. He now teaches science to youth from disadvantaged communities through the 80, ruelle de l’Avenir initiative in Montreal.

Story

UN ENFANT D’IMMIGRANTS

Mes parents ont immigré au Canada pour étudier. Ma mère est venue étudier en éducation, mon père est venu étudier en ingénierie. C’est une histoire d’immigration qui est un peu plus choyée que la plupart des immigrants. On reconnait qu’il y a des personnes qui sont des réfugiés. Donc, nous autres, on a eu beaucoup de chance.

Vivre avec des parents immigrants, c’était toute une expérience. Souvent, on va parler d’un décalage de génération. Quand tu vis avec des parents qui sont immigrants, il y a un décalage culturel. Donc ça, c’est beaucoup d’essais et erreurs de leur part, parce qu’ils apprennent la culture en même temps que toi tu apprends la culture, mais à cause qu’ils viennent déjà avec un schème, une compréhension de comment la culture va fonctionner, des fois il va y avoir des chocs. Donc, en grandissant à Toronto, dans ma famille, je peux vous donner une anecdote. Mes parents avaient une vision très spécifique de ce qu’était un écolier. On a été à une école catholique. Donc, c’était une école à uniforme. Et mon père insistait pour qu’on aille à l’école avec notre chandail mis dans notre pantalon, la cravate bien ajustée. Et ça, pour lui, c’était une marque de fierté. Donc, on a eu plein de discussions à la maison, en essayant de le convaincre que ce n’était pas comme ça qu’on portait l’uniforme, en réalité. Et que oui, on pouvait aller à l’école en habit civil, se changer là-bas, ou même enlever notre chandail et que ça n’allait pas être la fin du monde et à chaque fois... Et pour lui, mon père, c’est quelqu’un qui pour lui la façon dont on se présente, c’est très, très important. Donc, à la maison, on a eu beaucoup, beaucoup de discussions sur : la longueur de nos cheveux, si notre barbe est trop longue, si notre habit n’est pas bien ajusté, parce que c’est une façon qu’il avait été élevé. Donc, nous aujourd’hui la façon dont on s’habillait à la maison, avec les pantalons un petit peu plus « loose » ou même marcher d’une façon un petit peu plus décontractée, c’est quelque chose qui souvent, c’est une source de tension et de discussions familiales.

Si j’étais jeune et que je viens d’un milieu où est-ce que je pense que mes parents ne peuvent pas comprendre parce qu’ils ne viennent pas d’ici… Trouve quelqu’un avec qui discuter. Parce que, un : c’est très important de pouvoir te ressourcer, mais une des choses qui va se passer, c’est que quand tu gardes tout pour toi-même nécessairement, tu vas manquer des opportunités. Donc, trouve quelqu’un à qui tu peux faire confiance, à qui t’adresser, à parler. Et aussi quelqu’un pour devenir un mentor. Quelqu’un qui est passé à travers, qui va te dire : « O.K., voici ce que tu fais à cette étape-là. À cet âge-ci, tu vas avoir des "jobs" parce que plus tard, si tu veux devenir médecin ou avocat, ils vont vouloir regarder ton C.V. ». Une chose, en tant que parents d’immigrant… que peut-être ils ne vont pas savoir qui va pouvoir t’aider à ne pas manquer des opportunités et quelqu’un qui peut t’aider à partager tes expériences.

-------

A CHILD OF IMMIGRANTS

My parents immigrated to Canada to study. My mother studied Education while my father went into Engineering. This is an immigration story in which the people were a bit more fortunate than most other immigrants. We know that some people come here as refugees. We were quite blessed.

Growing up with immigrant parents was quite an experience. Most people speak of a generational gap. When you have immigrant parents, there is also a cultural gap. There was a lot of trial and error on their part because they were learning the culture at the same time as I was. Because they already had a certain understanding of how culture is supposed to work, sometimes there were hurdles. So, growing up in Toronto, in my family, well, let me give you an example. My parents… had a very specific idea of what a student was. We were sent to a Catholic school so we had to wear a uniform. My father would insist that when we went to school we had to wear our sweater tucked into our pants and the necktie had to be properly tied. For him, this was a mark of pride. We had plenty of discussions at home, trying to convince him that this was not how the uniform was actually worn. And that yes, we could go to school to school in civilian clothes, change there and even take off the sweater without it being the end of the world.

For my father, how you present yourself is very important. We would often have heated discussions on how long our hair was, if our beards were too long, if our clothes were not tucked in properly, because that was the way he was raised. So the way we would dress at home, wearing pants that were a bit loose, or even walking around in a more relaxed manner, would become sources of tension and the subject of family discussions.

If I was young, and from a family where I think my parents cannot understand because they are not from here… Find someone you can talk to, because it is very important to be able to find resources. One of the things that will happen is that, when you keep everything bottled up inside, you will miss out on opportunities. So find someone you can confide in, someone you can go to, someone you can talk to. Also someone who can act as a mentor to you. Someone who has gone through it, who can tell you: “OK, this is what you do here. At this age, you need to get a job because later, if you want to become a doctor or lawyer, they will want to look at your résumé.” This might be something that your immigrant parents might not know, someone who might be able to help you not miss out on opportunities and someone who can help you share your experiences.