Tayeb Meridji

Country of Origin:

Algeria

Photos:

  • Browse while you listen: images with relate to audio


Bio

Tayeb a été impliqué dans plusieurs différentes professions: Professeur adjoint, enseignant du secondaire en immersion, éducateur, consultant, spécialiste des emplois pour les immigrants, gérant de magasin, et a été nommé président du conseil arbitral des Ressources humaines et Développement des compétences Canada pendant neuf ans.

Pour les douze dernières années, il a travaillé et a plaidé pour l'intégration des immigrants dans le domaine de l'emploi en tant que spécialiste du marché du travail. De son expérience, Tayeb estime qu'il y a encore beaucoup de travail à faire avec les nouveaux immigrants; la société canadienne doit maintenir une politique de formation et d’assistance aux nouveaux arrivants afin de surmonter les obstacles culturels et sociaux et à faire face aux forces négatives à l'égard de l'immigration.

Tayeb est fasciné par notre démocratie et il est toujours impliqué avec Élection Canada en tant que Directeur de scrutin de la Circonscription Électorale de Saint-Boniface. En éducation, il est membre du Conseil de l’Éducation Postsecondaire de la Province du Manitoba.

Story

Tayeb Meridji est né et a grandi en Algérie, dans la ville de Bougie, un port sur la Mer Méditerranée. À un jeune âge, il serait souvent trouvé regardant la mer, au-delà de l'horizon de l'Afrique du Nord. Il s’est promis alors qu'il avait 18 ans, qu’il se rendrait en Europe, pour explorer les pays européens, où la richesse et libertés vit ensemble

Après le collège, il a économisé tous ses revenus pour commencer son voyage, son rêve. Il s'est ensuite rendu en France et a tenté d'immigrer au Canada, c'était impossible. Il a ensuite décidé d'aller en Angleterre, en Hollande, en Allemagne, en Suisse, au Danemark et en Suède. Toutefois, il n'a pas trouvé un endroit pour s'installer. Il revient à Paris où il a étudié pour devenir réalisateur de documentaires. Son père n'était pas en faveur de sa décision et est venu en France pour convaincre Tayeb à revenir en Algérie; Tayeb a retourné à ce moment et a travaillé comme réalisateur de documentaires pour cinq ans.

En 1978, il s'est trouvé coincé par des différences politiques, un homme sage lui dit rester en Algérie est une incertitude pour sa vie. Il a alors décidé qu'il doit redémarrer son projet de partir au Canada. Son père était à nouveau pas en faveur de cette idée d’immigrer au Canada. La séparation fut difficile et incompréhensible. Il a déménagé de nouveau à Paris où il devait rester un an à attendre son visa canadien.

Depuis son établissement au Canada, il y a 33 ans, d’autres membres de la famille Meridji ont immigré, non seulement au Manitoba, mais aussi au Québec, les Etats-Unis, l'Angleterre, la France, l'Italie et le Danemark. Dès son arrivée au Canada, il était fasciné par les relations inter ethniques au Canada. Pour socialiser dans ce nouveau pays, il a décidé de retourner à l'Université de Montréal où il a obtenu un baccalauréat ès arts et une maîtrise en sciences politiques. Le titre de sa thèse était «Les Élites Franco-Manitobaines ". Il a également réalisé plusieurs documentaires. A cette époque, en 1987, il a commencé à travailler en tant que consultant en relation interculturelles; ce travail lui a permit de voyager à travers le Canada pour donner des ateliers de formation (École de la GRC à Regina, Transports Canada Institution à Cornwall et plusieurs départements avec le gouvernement fédéral).

Tayeb a aussi été impliqué avec la communauté française du Manitoba. Il a été élu comme l'un des premiers Commissaires pour mettre en place la Division scolaire franco-manitobaine. Il a assumé plusieurs postes de membre de conseil des organisations communautaires et est un ancien membre des gouverneurs de l’Université de Saint-Boniface. Il a présidé le comité antiraciste au Conseil Social de Winnipeg pour cinq ans.