Régine Alende Tshombokongo

Country of Origin:

Congo, Republic of

Photos:

  • Browse while you listen: images with relate to audio


Bio

Régine Alende Tshombokongo est détentrice d’une maîtrise en linguistique cognitive obtenue à l’Université Laval, d’une maîtrise en Littératures africaines et d’un bac en Langues et littératures africaines obtenus à l’Université nationale du Zaïre. Régine fut professeur de français et de Logique à l’Institut supérieur pédagogique et technique du Congo. Immigrée en Afrique du Sud en 90, puis au Canada en 97, avec son mari et deux de ses enfants, installée à Montréal, Régine est directrice générale et fondatrice du Centre d’encadrement pour jeunes filles immigrantes, un organisme à but non lucratif qui œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des jeunes filles immigrantes âgées de 12 à 35 ans. Régine se démarque par son implication bénévole dans la société, surtout auprès des populations pauvres et marginalisées. Partout où elle est passée, Régine a toujours milité pour la justice sociale. Dès la fin de l’appartheid,, elle a été la première immigrante à s’occuper de l’encadrement des jeunes femmes prostituées de Johannesburg, malgré la pauvreté de son anglais. Son courage l’a poussée à mener une campagne de sensibilisation auprès des gangs des rues et à se faire accepter comme leader chrétienne par des femmes blanches de Johannesburg. Encore étudiante à Québec, Régine s’est occupée de l’encadrement des jeunes filles immigrantes depuis 98. Elle est formatrice des Coopérants canadiens en partance pour le Congo. Elle est membre de plusieurs regroupements féminins et immigrants comme FFQ, TGFM, TCRI, ARIR, ACCESS, etc. Elle offre de l’emploi à une dizaine des filles.